Développer dans le sud tunisien le tourisme environnemental

La Chambre de développement du tourisme oasien et saharien (Cdtos) a organisé récemment, en collaboration avec le Fonds emploi de la GIZ, et la participation de l’Association de sauvegarde de la Médina de Tozeur, un workshop de suivi et de mobilisation des acteurs du projet financé par la coopération allemande.
Ce projet entre dans le cadre de l’initiative de la coopération allemande GIZ, à travers son bureau de Tunis, qui a lancé une nouvelle initiative d’appui à un projet innovant à travers le Fonds emploi de la GIZ, mis en œuvre par la Coopération internationale allemande (GIZ) sur mandat du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ).
Il vise à soutenir un développement touristique diversifié et durable afin de développer le tourisme local en diversifiant ses produits, en améliorant ses services et en mettant en valeur le patrimoine culturel et environnemental de Tozeur
Ce workshop a vu la participation massive des principaux acteurs touristiques de la région (autorités locales, ministère du Tourisme, société civile, agences de voyages, guides, propriétaires de calèches…), et a permis, à travers un processus participatif, de consolider le contenu du projet par des recommandations et des propositions.
Le tourisme étant un vecteur important de développement socioé-conomique, ce nouveau projet, intitulé « Le tourisme culturel, vecteur de consolidation et de création d’emplois touristiques durables », ambitionne, comme l’ont souligné les experts de la GIZ, Tobias Seiberlich et Sami Saya, de développer l’esprit de partenariat avec tous les acteurs du Djérid et de doter le sud tunisien d’un développement durable et d’une offre touristique basée sur la qualité environnementale, culturelle et sociale, permettant la promotion de l’identité du Djérid et valorisant ses sites, sa culture et ses produits locaux, tout en encourageant la sensibilisation au développement durable.
« Ce projet vise à accompagner un développement touristique durable : la valorisation des espaces et territoires qui s’appuient sur leurs potentialités naturelles et culturelles à même de valoriser le patrimoine naturel et culturel de la région», a également souligné Karim Cheraït, membre très actif de la Cdtos. Nabil Gasmi, président de la Cdtos, a indiqué pour sa part que « ce projet va consister à la conception et la réalisation de nouveaux horizons de valorisation touristique et particulièrement des thématiques innovatrices et pertinentes, à savoir :
-Privilégier la qualité par rapport à la quantité de l’offre et de la demande touristiques ;
-Augmenter les nuitées en proposant d’autres produits et services ;
-Relancer le tourisme sur de nouvelles bases ;
-Conservation du patrimoine cinématographique (sources de revenus touristiques) dans les trois lieux d’intervention (Gorge de Sidi Bouhelal, site Mos Espa et site Lars Homestead)
-Formation thématique qui concernera un nombre important d’acteurs (40 guides et accompagnateurs, 120 chauffeurs touristiques, 40 artisanes).
Chiraz OUNAIS : La Presse de Tunisie
Ajouté le : 23-10-201


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *