PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE L’ECOTOURISME DANS LE NORD OUEST DE LA TUNISIE : CAS DE LA KHROUMIRIE.

L’écotourisme est une approche de développement local et durable, intégrant le social, l’environnemental et l’économique, maîtrisé par et pour les communautés hôtes. Quatre principes fondent l’écotourisme: valorisation de la conservation et de la protection de l’environnement, contribution équitable au développement économique et social, prise en compte des besoins des communautés hôtes, promotion d’une expression touristique responsable. Le développement de l’écotourisme en Tunisie s’impose car le pays dispose d’un capital naturel fragile et limité, soumis à de fortes pressions. Il se justifie également par le fait qu’il permettra au tourisme tunisien de se positionner sur les segments haut de gamme, à haute valeur ajoutée et de rehausser l’image quelque peu terne du tourisme de masse et balnéaire dominant. L’écotourisme peut être considéré comme étant un enjeu de développement important, car il pourrait contribuer à un désenclavement physique et mental, à la valorisation durable des ressources naturelles et devenir une source de revenus stable pour la population locale. En Tunisie il existe plusieurs  sites à fortes potentialités écotouristiques dans le Nord Ouest du pays  identifiés et répondant aux critères de développement durable (propension à lutter contre la désertification, à impliquer les populations locales et à contribuer à leur développement socio-économique). La diversité des ressources de ces sites offre des possibilités d’activités très diversifiées.  Parmi ces sites nous citerons la Khroumirie située dans le Nord ouest tunisien caractérisé par sa pluviométrie et ses forets et qui dispose de potentialités et ressources naturelles (forêt et sources thermales) qui permettent de développer des activités d’écotourisme. A partir  d’une présentation axée sur  les principales potentialités écotouristique de la région, les aménagements nécessaires pour la finalisation du projet écotouristique et les impacts de ces aménagements sur le territoire étudier,   notre communication va essayer de répondre aux interrogations suivantes :

  • Quel rôle doit jouer l’écotourisme dans le processus de valorisation de  conservation et de  protection de l’environnement ? L’activité écotouristique n’est pas dommageable à l’environnement. La valorisation de la conservation et de la protection de l’environnement constitue ainsi le principe de base de l’écotourisme contrairement au tourisme de masse qui est souvent jugé dommageable pour l’environnement.
  • Quelle est la contribution équitable réelle de l’écotourisme en matière de développement économique local ? La contribution équitable au développement économique local, à travers un projet, constitue le deuxième principe de l’écotourisme. Il s’agit d’un principe fondamental qui insère l’écotourisme dans une logique de marché faisant de lui une activité nécessairement viable sur le plan économique tout en améliorant les produits et services aux touristes, et en générant des emplois et ressources au plan local
  • Quelle est la démarche qu’il faut adopter en vue de la prise en compte des besoins des communautés hôtes ? Pour  la réalisation d’un projet écotouristique, il est indispensable de tenir compte des besoins des communautés hôtes, de soutenir leur bien être et d’améliorer leur condition de vie dans une perspective de développement local.
  • Quels sont les moyens pour la promotion d’une expression touristique authentique et responsable ? L’écotourisme matérialisé par cette nouvelle relation entre le touriste et l’environnement visité, dans une dynamique d’implication de la population locale, est une expérience nouvelle et hautement significative dans l’esprit et le comportement du touriste traditionnel.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *